Remise d\'un nouveau livre Posté le Jeudi 13 Juin 2013

Pour moi, c'est une aventure qui s'achève. Je viens de remettre ses livres à une personne que j'ai accompagnée pendant une année. Ensemble, nous avons élaboré un ouvrage retraçant la vie de ses parents, puis son parcours personnel.

Comme la plupart des personnes que je rencontre dans le cadre de la rédaction d'un récit de vie, elle s'est posé de nombreuses questions. Qui sera intéressé ? Qu'est-ce que je dois écrire ou pas ?

Vu l'impatience sans cesse manifestée par ses enfants, petits-enfants, cette dame a dû maintenant réaliser combien ce livre était attendu. 

Elle va désormais comprendre que ce cadeau est le plus précieux qu'elle puisse faire à tous ceux qui l'aiment.

RECIT Géraldine BAKIMA du Posté le Vendredi 12 Avril 2013

 Géraldine BAKIMA m'a accordé sa confiance à l'occasion de l'écriture de son nouveau récit. Son livre vient de sortir. Elle nous fait partager une expérience insolite qu'elle a vécue.

Si vous aimez les histoires vraies, vous serez sans doute séduit par ce bel ouvrage qui est la suite de : Expatriés en Guinée Conakry, paru en 2007.

 

 

Après dix années passées en Guinée Conakry avec ses trois filles et son mari, Géraldine rentre en France avec toute sa famille. Commence alors d’interminables circuits administratifs entre la sécurité sociale, le pôle emploi, le centre des impôts… pour se réinsérer dans la vie quotidienne en France. Dépourvus de tous les privilèges acquis en Guinée Conakry, les difficultés ne tardent pas à apparaître. Géraldine se rend compte qu’aucune structure française n’est prévue pour s’occuper des Français de retour au pays, après une longue absence du territoire.

  

Géraldine Ida Bakima Poundza est née à Pointe-Noire au Congo Brazzaville. Elle habite Nogent-sur-Oise dans l’Oise (60). Elle est l’initiatrice d’une première émission radiotélévisée en Guinée Conakry, sur le rôle de la secrétaire médicale à l’hôpital. Elle est membre du collectif Partenariat et Parité – Homme et femme aux éditions l’Harmattan. Ancienne coordinatrice des secrétariats médicaux au centre hospitalier de Meaux en Seine et Marne. Actuellement, elle est chargée de l’encadrement des archives médicales et secrétariats médicaux au Centre Hospitalier des Quinze-Vingts à Paris XIIe.

 

 

 

Extrait

 

 


 

« Dès les premières semaines, les difficultés commencèrent à se faire sentir à tous les niveaux. En effet, malgré une expérience de vie en France de plus de quinze ans, pour Joseph et moi, avant notre départ en Guinée, les dix ans passés hors de France avaient laissé des empreintes. Il fallait se réadapter à notre nouvelle vie. Sur le plan climatique par exemple, alors qu’il ne faisait que 18 degrés à Paris au début du mois de septembre, à Conakry, on pouvait noter 35 degrés. Dans l’appartement, nous sentions tous le froid. Avec le froid, le moral était au plus bas. Le chauffage nous semblait ne pas fonctionner. Seulement, habitués à la chaleur depuis dix ans, nous avions bien du mal à supporter ces nouvelles températures, bien que convenables pour la saison. Nos séjours en France, au cours de ces dix dernières années se déroulaient toujours en été. »

 


 

 


____________________________________________________________________________________________________________

BON DE COMMANDE

A retourner à L’HARMATTAN - 7 rue de l’École Polytechnique - 75005 Paris
(adresse valable pour la vente par correspondance uniquement)

Veuillez me faire parvenir ...... exemplaire(s) du livre : Le retour en France des expatriés
Prix unitaire de 11,50 € ; frais de port à ajouter : 2,50 euros + 0.80 euro par livre supplémentaire

NOM : ……………………………………………………………………………………………………………

ADRESSE………………………………………………………………………………………………

Ci-joint un chèque de ............ €.

Pour l’étranger, vos règlements sont à effectuer : - en euros sur chèques domiciliés sur banque française

- par virement en euros sur notre CCP Paris (IBAN : FR 04 2004 1000 0123 6254 4N02 011 / BIC : PSSTFRPPPAR)

- par carte bancaire (Visa uniquement)  .............................................................  date d’expiration...../...../...../

le numéro CVx2 (les 3 derniers chiffres se trouvant au dos de votre carte, à gauche de votre signature) :         

Vous pouvez aussi commander cet ouvrage directement à votre libraire habituel
ou sur notre site internet :
http://editions-harmattan.fr

 

Les accords avec "tel" Posté le Jeudi 14 Mars 2013

 

 Tel s'accorde normalement avec le nom ou pronom qui suit :

Telle était sa façon de penser

Certains élèves, tel François...

Comme tel  s'accorde avec le nom sous-entendu.

Tel que s'accorde avec le nom qui précède.

Certains animaux tels que les lions...

Des lettres telles que ...

Tel quel signifie tel qu'il est, sans changement. 

J'ai emprunté ce livre en bon état, je le rends tel quel.

Cette machine ne fonctionne pas, je l'ai achetée telle quelle.

Tel et tel s'accorde avec le nom ou le verbe qui suit (comme tel ou tel)

Il m'a dit telle ou telle chose,

Telle ou telle personne m'a dit.

Au pluriel :

Telles et telles pages de ce livre...

La présence de tels et tels hommes ...

récit de vie du Posté le Mercredi 19 Janvier 2011

Sollicitée par Gisèle pour l'aider dans la rédaction et correction de son récit de vie, je tiens à la remercier pour la confiance qu'elle m'a accordée.

Nos différentes rencontres ont été riches et j'ai vécu de grands moments d'émotion et de partage. Elle m'a réservé un accueil très chaleureux que je n'oublierai pas.

Elle a accepté que je partage avec vous quelques extraits de son ouvrage. Je vous les présente ci-après. Gisèle et Aimé, je vous renouvelle toute ma sympathie et vous souhaite le meilleur pour l'avenir.

 LE TEMPS DES MOISSONS (extrait)

Grand-mère travaillait dans une famille de soyeux à la Croix Rousse, quelques après-midi par semaine, à côté de chez elle. Elle était chargée de laver le linge de maison. La lessiveuse et la planche à laver étaient installées sur un petit réchaud à gaz bas, dans une allée du jardin de la propriété. Lorsque mes parents me confiaient à Mémé, c’était pour moi un vrai Paradis ! Il est vrai qu’elle me laissait tout faire. Faire la lessive avec grand-mère chez ces soyeux était un véritable bonheur, car je rentrais chez « les gens riches » - c’est ce qui se disait dans le quartier.

 

LE TEMPS
 
Comment expliquer ce changement dans le corps, l’esprit, la pensée et peut-être encore autre chose ? Cela est insidieux, d’une lenteur extrême, mais sans toutefois disparaître même un peu. Le temps fait son œuvre, et il faut une dose importante de ténacité, de courage, d’orgueil aussi, pour combattre le petit rongeur qui essaie de grignoter un peu chaque jour ce que vous avez mis tant d’années à regarder dans la glace.
 
A chaque jour suffit sa peine… cela prendra du temps, mais le temps viendra pour tout un chacun. Qui que vous soyez, où vous vous trouverez, malgré ce qui vous penserez, imperturbablement, le temps fera son œuvre, avec minutie, patience et arrivera à ses fins.
Conseils pour écrire une lettre : Posté le Mardi 30 Novembre 2010

Tout d'abord, ayez à l'esprit :

- qui envoie la lettre (l'émetteur ou expéditeur)

- qui va recevoir la lettre (le destinataire)

- quand la lettre est écrite (date)

- d'où la lettre est envoyée (lieu)

- dans quel but la lettre est écrite (récit d'une situation, demande, expression de sentiments, ...)

Soignez la présentation, la forme, l'orthographe, au besoin, faites-vous relire. Adaptez les aspects du langage en fonction de l'objet de cette lettre.

J'espère que ces quelques notions vous aideront.

L'arrivée du printemps Posté le Jeudi 25 Février 2010

 En écrivant le poème qui va suivre, Gérard de Nerval a été inspiré par les oiseaux.

  

D

ans les bois

 

 

Au printemps l'Oiseau naît et chante :
N'avez-vous pas ouï sa voix ?... 
Elle est pure, simple et touchante,

La voix de l'Oiseau – dans les bois !

L'été, l'Oiseau cherche l'Oiselle ;

Il aime – et n'aime qu'une fois !

Qu'il est doux, paisible et fidèle,

Le nid de l'Oiseau – dans les bois !

 

Puis quand vient l'automne brumeuse,

Il se tait… avant les temps froids.

Hélas ! qu'elle doit être heureuse

La mort de l'Oiseau - dans les bois !

ET MAINTENANT, UN PEU DE REVISION... Posté le Jeudi 25 Février 2010

Quelque(s) – quel(s) que – quelle(s) que.

 
Quelque : adjectif indéfini ou adverbe.
1)      adjectif indéfini, quelque se rapporte à un nom qui peut être précédé d'un adjectif qualificatif. S'il a le sens de plusieurs, il s'accorde en genre et en nombre avec le nom avec lequel il se rapporte.
Exemple : quelques idées, quelques livres.
S'il a le sens de un, du, certain, quelconque…, il reste au singulier.
Exemple : Prêtez-moi quelque argent.
2)      adverbe, quelque se rapporte à un adjectif qualificatif, un participe passé ou à un adverbe. Il est alors invariable, il a le sens de si ou environ.
Exemple : Quelque intelligent qu'il soit, …
Il y a quelque deux siècles, …
 
Nous confondons souvent quel, adjectif, avec qu'elle. L'adjectif s'accorde avec le nom auquel il se rapporte.
Si l'on peut remplacer qu'elle(s) par qu'il(s), il faut mettre l'apostrophe.
Exemple : quel livre intéressant, quelle jolie fille.
Le travail qu'elle a rendu est …
Page : 1 2 [ 3 ]